Accueil Accueil > Tourisme et économie > Patrimoine > Le Prieuré et ses jardins
Zoom sur

WebcamWebcam

Découvrez le panorama exceptionnel du bord de Lac

Saison 2017-2018 - Espace culturel La TraverseSaison 2017-2018 - Espace culturel La Traverse

Découvrez la saison culturelle 2017-2018 de l'Espace culturel La Traverse - Le Bourget-du-Lac
Théâtre, humour, comédie, musique du monde, créations originales

Camping de l'Ile aux Cygnes ***Camping de l'Ile aux Cygnes ***

Informations et réservations pour le Camping de l'Ile aux Cygnes ***

Campsite Ile aux Cygnes *** : Informations and bookings

Le Prieuré et ses jardins

porche.jpgLe Prieuré a été construit vers les années 1030 à la suite d'un rêve prémonitoire d'Odilon, 5ème abbé de la Grande abbaye de Cluny. Selon la légende Odilon aurait fait une halte au Bourget-du-lac en raison d'une forte fièvre. Durant une nuit, il aurait vu, pendant son délire, le Comte de Savoie et Saint Maurice planter une croix. Le saint l'aurait ensuite touché, le lendemain Odilon était guéri. Ayant interprété ceci comme un signe divin, il décida de faire construire un prieuré dédié à Saint Maurice pour le remercier.

Les différentes piècesLe Refectoire

Les pièces s'articulent autour du cloître, lieu de vie essentiel. D'un coté les pièces d'usage domestique (cuisine, réfectoire, cellier) et de l'autre, les pièces à usage spirituel (salle du chapitre, chapelle). Sept moines vivaient en permanence au Prieuré.
Le réfectoire est la première pièce à l'entrée. C'est ici que les moines prenaient leurs repas. La salle est vaste car ces moines accueillaient nécessiteux et pèlerins. Deux vaisseliers de style néogothique meublent la pièce.
La pièce attenante, la cuisine, possède une très belle cheminée du XVème siècleLa cuisine en molasse, pierre de la région. Au centre de cette cheminée, le blason de la famille de Luyrieux dont deux personnages ont été prieurs et ont contribué à la splendeur du prieuré au XVème siècle.
La bibliothèque est un ravissement pour les yeux avec son plafond en cuir de Cordoue. Aménagée en bibliothèque au début du XXème siècle par la Duchesse de Choiseul, on ignore la fonction de cette pièce au temps des moines. Peut-être servait-elle de scriptorium (lieu où sont copiés les manuscrits) ?
La chapelle Saint Claude située sous la galerie du cloître semble déserte aujourd'hui. Au temps où les moines occupaient le prieuré l'autel se trouvait dos aux jardins avec une peinture sur bois du XVème siècle.La bibliothèque
Par un petit escalier à vis, la famille de Savoie accédait à une loge qui lui était réservée. Cette loge possède une ouverture qui donne sur le chœur de l'église. La famille de Savoie vécut au prieuré jusqu'en 1248, date de construction du château de Thomas II au bord du lac.
La pièce suivante est connue sous le nom de salle du chapitre. C'est ici que les moines se réunissaient tous les jours pour discuter de la vie monastique. Une sculpture de bronze représentant La Duchesse de Choiseul agrémente aujourd'hui la salle.Le cloître
Le cloître, autour duquel s'articulent les pièces, mais aussi la vie monastique, possède quelques particularités. Tout d'abord il n'est pas complet puisqu'un seul coté est pourvu d'une galerie. Apparemment il n'aurait pas été achevé. La galerie actuelle date du XVème siècle. C'est Oddon de Luyrieux, prieur, qui l'a faite réaliser dans le style gothique. Autre particularité : la galerie supérieure est de style roman et la galerie inférieure de style gothique. Dans un bâtiment, les parties anciennes sont normalement en bas des monuments... La galerie supérieure a été construite au XIIIème siècle et fait partie de l'ancien cloître.

Les propriétaires se succèdent

Les moines clunisiens quittèrent le prieuré en 1582. Des Jésuites s'installèrent à leur place jusqu'en 1773 puis les Franciscains de Chambéry jusqu'à la Révolution française où le Prieuré fût vendu comme bien national. Un notaire, puis des fermiers occupèrent les lieux jusqu'à l'achat par Jean Barut, un amateur d'art de Chambéry qui fit classer «Monument historique» une partie des lieux. En 1912, la Duchesse de Choiseul. Elle acheta le prieuré en 1912 et l'occupa jusqu'en 1939. La commune acheta les bâtiments en 1952. Le bâtiment est classé Monument Historique dans sa totalité depuis 2006.

Les Jardins du Prieuré

Ces jardins étaient au départ un potager et un verger nécessaires pour subvenir aLes Jardins du Prieuréu besoin du monastère. La Duchesse de Choiseul au début du XXème siècle en fit un jardin d'agrément, de style français avec des ifs taillés et quelques essences rares.
Il fût restauré au début des années 1990 par Alain Claude Debombourg, paysagiste. Deux sculptures de Jacques Coquillay s'offrent à vos yeux le long de la perspective, « Vagabondage », statue de bronze et « Corinne » dans la chambre d'amour.

Jardinez.com : Guide des Parcs et Jardins de France et Portail du Jardin et du Paysage.

Pour le visiter, contacter l'Office de tourisme

Evènements
« Septembre 2017 »
Dim. Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sa.
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Voir tous les évènements
Actualités

Élection Miss Pays de Savoie 2017

Élection Miss Pays de Savoie 2017

Samedi 23 septembre 2017 au Centre de Congrès « Le Manège » de Chambéry se déroulera l'élection de...

Crédits et mentions légales noe