Accueil Accueil > Environnement et cadre de vie > L'eau, une ressource à protéger
Zoom sur

WebcamWebcam

Découvrez le panorama exceptionnel du bord de Lac

Saison 2017-2018 - Espace culturel La TraverseSaison 2017-2018 - Espace culturel La Traverse

Découvrez la saison culturelle 2017-2018 de l'Espace culturel La Traverse - Le Bourget-du-Lac
Théâtre, humour, comédie, musique du monde, créations originales

Camping de l'Ile aux Cygnes ***Camping de l'Ile aux Cygnes ***

Informations et réservations pour le Camping de l'Ile aux Cygnes ***

Campsite Ile aux Cygnes *** : Informations and bookings

L'eau, une ressource à protéger

L'eau potable

L'essor démographique, l'attrait touristique et le développement économique que connaît le Bourget du Lac, conjugués à une diminution des ressources en eau potable en période estivale peuvent parfois entraîner des situations tendues en matière d'alimentation en eau potable. Dans le but d'optimiser l'exploitation des ressources en eau disponibles, une étude globale du système d'alimentation en eau de la commune a été engagée en 2008. Les conclusions de cette étude, menée par le bureau d'étude EDACERE, ont été présentées aux élus de la commission urbanisme-travaux et aux services concernés (Chambéry Métropole, DASS, Conseil Général, CALB, ...) lors d'une réunion à la Traverse le mardi 27 mai.
L'étude comprend deux étapes essentielles :


1. le diagnostic du réseau

  • La ressource : le captage de la Roche Saint Alban assure l'essentiel de l'alimentation en eau potable de la commune. Un second captage (source du Gerle), propriété de la commune de Bourdeau permet d'alimenter une petite partie des abonnés du Bourget du Lac. Le réservoir de la Base (réservoir alimentant Savoie Technolac)  peut également être alimenté en secours par les installations de Chambéry Métropole. Lors de sa mise en service en 1977, le captage de la Roche n'a pas fait l'objet d'une procédure administrative d'instauration de périmètres de protection. La procédure actuellement en cours devrait aboutir à la mise en place d'un périmètre de protection en 2009. L'eau distribuée est potabilisée par un premier traitement au chlore gazeux, puis par une filtration suivie d'une désinfection par rayonnement ultra-violet. Ces traitements successifs permettent d'assurer une qualité satisfaisante à l'eau distribuée.
  • Les ouvrages de stockage : la commune du Bourget du Lac compte cinq ouvrages de stockage en service actuellement : réservoirs de la Roche (240 m3), des Combes (700 m3), des Timonières (900 m3), de la Base (440 m3), du Gerle (560 m3, propriété de la commune de Bourdeau).
  • Le réseau de distribution : d'une longueur totale de 44 km, il alimente les 1765 abonnés (exercice 2006). Constitué principalement de canalisations en fonte (82 %), il comporte cependant encore 900 m. de canalisation en Ethernit, matériau à risque car relativement cassant. L'étude quantitative de ce réseau fait apparaître son très mauvais état : l'indice linéaire de fuite (ILF : débit de fuite par km de conduite) est de l'ordre de 17 m3/jour/km alors que l'on considère que pour une commune du type de la notre, un ILF acceptable doit être compris entre 2,5 et 7 m3/jour/km. Les volumes d'eau non comptabilisés sont de l'ordre de 118 000 m3/an (323 m3/j) dont 52 000 m3 dus à des fuites identifiées et non traités (depuis 2003 !) et 43 000 m3/an (118 m3/j) aux écoulements permanents des fontaines. Ces volumes prélevés au milieu naturel, s'ajoutent aux 264 000 m3/an consommés. Ils participent au prix de l'eau par la redevance versée par la commune à l'Agence de l'Eau (taux 2008 : 56 euros / 1000 m3 , soit 2400 euros/an pour les fontaines et 2900 euros/an pour les fuites non traitées).
  • Défense incendie (DI) : l'ensemble des poteaux incendie de la commune (85 points) a été contrôlé courant août 2007. Ce contrôle à montré la non conformité hydraulique de 14 d'entre eux et quelques secteurs mal défendus.

2. les propositions d'aménagement


Les prospectives d'évolution des besoins en eau (compte tenu de l'évolution démographique)  montrent la nécessité de  pouvoir fournir (volumes facturés) de l'ordre de 420 000 m3/an à échéance 2020. Cette ressource peut être obtenue :
a) en augmentant le prélèvement au captage de la Roche Saint Alban (la procédure en cours de protection du périmètre a intégré cette nécessité) et en améliorant le traitement ;
b) par suppression des fuites identifiées et une meilleurs gestion des écoulements permanents (fontaines) ;
c) par l'amélioration de la qualité du réseau de distribution (ramener l'ILF à 5 m3/jour/km) et le renforcement de certaines conduites;
d) en construisant un nouveau réservoir aux Timonières.

L'ensemble de ces travaux, auxquels s'ajoute le renforcement de la défense incendie, conduit à un montant de travaux de plus de 3 200 000 euros HT (dont 150 000 euros pour la défense incendie), que le bureau d'étude propose de réaliser suivant trois phases 2008/2011 , 2012/2015 et 2016/2020. Ces travaux seront majoritairement financés (hormis DI) sur le budget eau de la collectivité. La simulation financière fait apparaître la nécessité d'augmenter le prix du service de l'eau de 20 % à échéance 2016 afin de disposer de la capacité financière de réaliser ces travaux.

Evènements
« Décembre 2017 »
Dim. Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sa.
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Voir tous les évènements
Actualités

Top départ du Week-end de Noël 2017

Top départ du Week-end de Noël 2017

Inauguré ce matin par Marie-Pierre François, Maire du Bourget-du-Lac, le week-end de Noël...

Crédits et mentions légales noe